ESL Eco Blog

Au pays Dogon, les Tellems

Bien qu’il soit rentré entretemps de son voyage au Mali, Daniel Robert nous a réservé une autre révélation sur un peuple fascinant, les Dogons.

IMG_2217

Les Dogons sont arrivés du Mandé, ouest de Bamako, fuyant l’islamisme. Ils se sont installés sur la falaise, au pied de celle-ci ou dans la plaine. Dans la falaise, pour se protéger, se trouvaient les Tellems (« ceux qui étaient avant nous », selon l’expression des Dogons). Ceux-ci confectionnaient des cordes avec l’écorce du baobab qui les aidaient pour leurs ascensions. De petite taille, ils sont, à tort, souvent associés aux pygmées. Ils vivaient de la pêche, de la cueillette, de l’agriculture à la houe, de l’élevage et de la chasse à l’arc.

IMG_arbreDogon

Les habitations des Tellems dans la falaise sont extraordinaires, à voir, et certaines ont été remises en état par l’UNESCO. Elles ne sont plus habitées, mais sont utilisées comme cimetières. Un ou deux habitants du village grimpent à mains nues jusqu’à rejoindre une grotte, lancent une cordelette à laquelle on va attacher une corde plus solide. Au sol, on a emballé le défunt dans la couverture des morts, une couverture à carreaux. Puis on le hisse, l’installe dans une habitation après lui avoir retiré la couverture que l’on lance au sol. L’ouverture de la case est fermée avec quelques pierres. La cérémonie est terminée et les grimpeurs peuvent redescendre. Jean Rouch, cinéaste français, a aussi filmé cette scène.

A suivre… ! en attendant de revoir Daniel Robert dans nos contrées et d’assister en direct à ses récits captivants.

Et n’oublions pas notre conteneur qui poursuit sa route vers Bamako. La suite au prochain épisode!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *